Guide pour bien réussir l’installation de votre pergola

La pergola est la meilleure solution pour bien ombrager votre terrasse. Elle est facile à monter, mais en plus elle peut se décliner sous différents types. Elle constitue une alternative aux vérandas et aux voiles d’ombrages. Si vous souhaitez installer une pergola pour protéger votre terrasse des rayons du soleil et des intempéries, voici un petit guide pour vous permettre de le réaliser vous-même.

Étape 1 : choisir son emplacement

L’installation d’une pergola ne peut se faire qu’une fois l’emplacement défini. Pour trouver le meilleur emplacement, il est primordial de mesurer l’espace disponible dans votre jardin. Aussi, vous devez impérativement prendre en considération l’exposition du soleil en vue de connaître les zones d’ombre. En outre, sachez que la pergola peut être adossée à un mur ou autoportée. La pergola adossée a l’avantage d’être en continuité avec la maison ce qui garantit une bonne régulation de la température. Qui plus est, cela vous permettra de profiter d’un accès direct à la maison. En revanche, la pergola autoportée est une bonne option pour donner du cachet à votre jardin. Elle peut s’installer au milieu du jardin que vous pourrez relier à l’habitation grâce à une allée. Ou sinon, un emplacement dans un angle du jardin peut aussi être judicieux. Une chose est sûre, la pergola autoportante a la particularité de se porter elle-même et de n’avoir besoin d’aucun mur porteur.

Guide pour bien réussir l'installation de votre pergola

Étape 2 : les autorisations légales à tenir compte

Il faut savoir que la pose d’une pergola exige l’obtention d’autorisations de la part de la mairie. Ainsi, pour en savoir plus, il serait judicieux de consulter le PLU (Plan local d’urbanisme). Néanmoins, notez que si la surface de la pergola excède les 20 mètres carrés, il faut faire une demande de permis de construire. Et d’un autre côté, si vous résidez dans une zone proche d’un monument historique, vous êtes obligé de vous adresser à l’Architecte des bâtiments de France. Pour finir, si vous avez opté pour une pergola adossée au mur de la maison, vous allez avoir besoin d’une déclaration préalable des travaux.

Étape 3 : le montage de la pergola

Une fois les préparatifs terminés, vous pouvez passer au montage et à l’assemblage de votre pergola. Mais avant, vous devez vous munir des outils et des équipements adéquats. Et lorsque vous serez enfin prêt, commencez par mesurer l’emplacement de la pergola en tenant compte de ses dimensions. Ensuite, il faudra délimiter la surface au moyen de cordes et de piquets avant de creuser des trous assez profonds. Par la suite, procédez à la mise en place des poteaux dans le sol et faites couler du béton en vue de les fixer solidement dans le sol. Vous n’aurez ensuite qu’à le laisser sécher pendant le temps nécessaire, soit au minimum 24 heures. Sachez que vous pouvez installer des supports pour poteaux et y fixer les poteaux. Puis, passez à l’installation des lattes sur les poteaux et à la fixation des traverses à leur emplacement. Ça y est ! Le montage de votre pergola est terminé. Il ne vous suffira ensuite qu’à l’aménager comme il vous plaira notamment avec une table et des chaises et autres mobiliers de jardin.

En tout cas, la pose d’une pergola peut s’avérer simple, mais nécessite cependant quelques notions en bricolage et en maçonnerie. A défaut donc, le mieux serait de faire intervenir un installateur professionnel qui saura réaliser en bonne et due forme la construction de votre pergola. Par ailleurs, il pourra vous être d’une grande aide pour le choix des matériaux de construction. Les plus populaires étant les pergolas en bois et celles en aluminium.